Sans plus retenir

Les deuils font partie de la vieOn s'en remet en libérant ses fantômes
Raphaël Watbled

« Prendre ce petit garçon par la main, le ramener avec moi – le déloger du lieu de l’impact – et lui faire accepter qu’il n’y était pour rien, qu’il n’aurait rien pu empêcher, ni retenir personne. Lui faire comprendre, et le chemin est encore long, que ne pas retenir n’est pas fatalement abandonner, que ne pas retenir n’est pas créer une connivence avec le néant qui encadre le petit intermède de nos vies, que ne pas retenir revient parfois aussi à libérer. »
Ce récit bouleversant, écrit avec talent et sensibilité, c’est l’histoire d’un drame: une petite fille tombée d’un balcon. Du sang sur l’esplanade rose, un jeune garçon, témoin innocent, qui voit la scène, entend les cris, et qui n’arrive pas à surmonter le choc. On ne veut pas lui en parler, mais il en est hanté. Ce déni de sa souffrance et de son traumatisme vont le conduire à nourrir des angoisses terribles d’abandon et de mort. Incapable de faire face aux deuils, il revit, à chaque nouvelle perte, quelle qu’elle soit, le choc initial. Ce livre, c’est le vécu de Raphaël.

  • Version livre papier
  • 12 €
  • Format 13 x 22cm
  • 120 pages
  • noir/blanc
  • Couverture souple
  • Parution : 17 octobre 2019
  • ISBN 978-2-8289-1800-2