L’excommunication d’Adolf Hitler

Une lettre ouverte au sujet de Nietzsche
Oscar Levy, Marc de Launay (présentation de)

La réception de Nietzsche n’est pas sans surprises, car depuis un siècle, il n’y a aucun courant de pensée qui ne se soit peu ou prou réclamé de lui. Oscar Levy, qui a prononcé cette insolite excommunication d’Hitler, était allemand et juif, émigré en Angleterre où, de ses propres deniers, il finança la première traduction de toutes les œuvres du philosophe. Cette entreprise, achevée en 1913, fut pionnière dans l’univers anglo-saxon. L’ironie du texte ne tient pas seulement au fait que cette diatribe fut écrite par un juif: elle réside dans la plaidoirie d’un homme devenu véritable connaisseur et disciple de Nietzsche contre le tyran qui avait fait de certaines de ses idées, au demeurant mutilées, un instrument de propagande. Certes, Oscar Levy a rédigé son « excommunication » en juin 1938, donc avant la « Nuit de Cristal » et, bien sûr, avant la Shoah. Malgré leur justesse, ses attaques auraient sans doute pris une autre ampleur après 1942. Il est mort en 1946, à Oxford, et ses archives ont été déposées à la Maison-Nietzsche de Sils-Maria.

  • Version livre papier
  • 12 €
  • Format 13 x 22cm
  • 80 pages
  • noir/blanc
  • Couverture souple
  • Parution : 17 octobre 2019
  • ISBN 978-2-8289-1797-5